Découvrez nos Box !

C’est la Rentrée – Pour les collégiens.

« La sixième » aux éditions Ecole des Loisirs. A partir de 11 ans.

Vous vous apprêtez à entrer en sixième ? Vous avez peur de tout, des profs, des devoirs, des bousculades à la cantine ? Ou bien, vous avez brillamment passé le cap de cette année fatidique et vous voulez vous remémorer quelques souvenirs ? Ce livre est pour vous !

« Comment j’ai survécu à la sixième » chez Actes Sud Junior.

C’est la rentrée au collège pour Taloula. Mais le premier jour en sixième n’est pas à son goût : les profs sont nuls, son emploi du temps est nul et Adèle, sa meilleure amie, n’est plus dans sa classe. Pire, on la place d’office à côté d’un garçon qui tente de copier sur elle et admire son imbécile de frère ! Mais qui sait, les apparences sont parfois trompeuses… Le nouvel opus des confidences désopilantes de Taloula à son fidèle journal.

Pour ceux qui aiment le fantastique.

« L’Ecole des rêves » aux éditions Poulpes Fictions. A partir de 9 ans.

Bienvenue dans la fabrique des rêves ! Loin au-dessus de nos têtes, par-delà les nuages, se trouve le monde d’Evêria, où sont fabriqués les songes des humains. À dix ans, le jeune Kimlan fait son entrée dans la prestigieuse École des rêves. Il y découvre les combats d’Imagination, les voyages à travers les tableaux, et fait la rencontre de drôles de créatures. Son but : obtenir sa première comète afin de rejoindre l’incroyable Atelier des Mille et un Songes. Les leçons du maître des Cauchemars le mettent cependant en difficulté. Est-ce à cause de ce curieux pouvoir dont parlent les Anciens ? Et quelles sont ces mystérieuses chauves-souris qui envahissent les couloirs de l’école ?

« 35 kilos d’espoir » aux éditions Bayard Jeunesse – Coup de cœur. A partir de 11 ans.

Grégoire déteste l’école, si fort qu’en sixième il a déjà redoublé deux fois. Le seul endroit qu’il aime, son refuge, c’est le cabanon de son grand-père Léon, avec qui il passe des heures à bricoler. Quand Grégoire est renvoyé du collège, Léon est furieux. II renonce à consoler son petit-fils et lui refuse sa protection. II est temps, peut-être, que Grégoire accepte de grandir…

Plus tard, grâce à son grand-père, Grégoire va apprendre que ce n’est pas tout de créer, mais qu’il faut savoir calculer, écrire sans faute, que tout se tient, Grégoire va prendre sa vie en mains.

Un énorme coup de cœur pour ce livre. Lorsqu’un enfant se sent perdu dans un système éducatif, ce livre montre qu’il existe d’autres formations telles que l’apprentissage. On y trouve un regard rempli de bienveillance, loin des stéréotypes. On peut se rappeler la période de confinement où nous avons tous fait la queue devant notre boulanger devenu indispensable, fait la queue chez notre coiffeur, encouragé nos maraîchers, se rendre compte après de nombreux essais de réparation à la maison, que oui plombier, peintre, carreleur, … c’était bien un métier. Tous les apprentissages méritent d’être valorisés.

« Jour de collèges » de Bernard Friot l’auteur des histoires pressées chez Gallimard. A partir de 12-13 ans.

Des mots essentiels pour une écriture toujours tendue par l’émotion. Yannick, le rouquin, est la tête de Turc d’un prof de musique sadique. Sébastien, le petit de sixième, est le souffre-douleur des plus grands. Le mot, le geste de trop feront basculer le quotidien dans le drame. Samira a été renvoyée : elle refusait d’ôter son foulard. En solidarité, Claire, son amie, se couvre les cheveux. La bande des quatrième 5 relooke des tee-shirts et devient meilleure en stylisme qu’en français ! Lise, passionnée par son professeur de français, entame avec lui une correspondance connue d’elle seule… Yannick, Sébastien, Samira, Lise…timides, rebelles, complexés, passionnés, amoureux, lâches ou solidaires, tous différents mais tous collégiens. Cinq univers, légers ou dramatiques, contrastés comme la vie. Cinq histoires fortes pour évoquer le collège.

Pour les plus grands.

« Demandez- leur la lune » aux éditions Gallimard Jeunesse – Coup de cœur !

Lilou, Sam, Bastien et Farouk. A 15/17 ans, ils vivent dans un de ces coins de France où on est loin de tout, une zone blanche. La seconde générale n’est pas pour eux, ils n’ont plus beaucoup d’espoir dans l’avenir. C’est alors qu’Agathe Fortin, jeune prof de français passionnée, leur propose un cours de soutien étrange : les faire parler. Son défi : les préparer à un concours régional d’éloquence. Eux qui n’ont pas les mots vont se raconter à voix haute. L’objectif de cette enseignante : lutter contre le sentiment d’échec et de honte.  Une bataille qui passe par la prise de parole afin de défendre ses convictions, de grandir, de s’épanouir pour être heureux.  Une histoire puissante, qui devrait apporter espoir et courage aux adolescents qui manquent de confiance en eux. Un message fort : « Ne laissez pas les autres vous rabaisser, vous déstabiliser ou vous faire douter de vous-mêmes. Vous êtes uniques, vous êtes forts et autant capables que les autres de réussir ce dont vous avez envie. »

Mon panier

Votre panier est vide.

Voir mon panier

Continuer mes achats