Découvrez nos Coffrets !

Octobre Rose

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par l’association Ruban Rose propose de lutter contre cette maladie en informant, en dialoguant et en mobilisant.

Dans cet article nous vous partageons des tires qui traitent de ce sujet, et ce pour tous les âges.

Dès le plus jeune âge – Nourson et la Maladie de Maman – Sandrine Labarthe

Pour tous les enfants dont la maman est gravement malade. Ce livre permet de parler de la maladie de maman dès le plus jeune âge.

A partir de 3 ans Le Loup est malade – Editions Boomerang Jeunesse.

Avant que maman ne soit malade, avant qu’elle ait le cancer, tous les soirs elle et moi chantions : « Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas, si le loup y était, il nous mangerait ! » Mais depuis quelques semaines, c’est seulement papa qui est près de moi. J’ai tellement hâte que maman soit guérie. Après-demain peut-être… Le cancer expliqué aux enfants.

A partir de 3 – M. Cancer veut toute la place – Editions Buveur Encre

La collection Esprits Curieux invite à la découverte des connaissances scientifiques actuelles. Chaque album de la collection est écrit par un spécialiste du thème abordé. Les illustrations imaginatives s’inspirent des données scientifiques. Une histoire sur une cellule déréglée Une histoire sur une cellule déréglée : Toutes les cellules qui composent le corps humain se portent bien quand l’une d’elles se met à se multiplier à une vitesse folle. L’ensemble de ces cellules déréglées forme une masse qui devient M. Cancer. Vite, il faut trouver une solution avant que M. Cancer prenne toute la place !

A partir de 3 ans – Maman tu seras là – Editions Nouvelle Arche de Noë

Une maman, une petite fille, imaginent ensemble et partagent en rêve le chemin pour grandir… Une histoire pour aborder avec tendresse une des grandes questions de l’enfance, qui se pose pour tous mais qui résonne encore plus fort quand l’un des parents est malade.

Un livre né de l’amitié de trois mamans – l’une est dessinatrice, l’autre journaliste, la troisième psychiatre en cancérologie -, pour aider parents et enfants à oser, dans toutes les circonstances, continuer à regarder l’avenir.

A partir de 3 ans – Ma Maman est une pirate – Editions Gautier Languereau

Ma maman est une pirate. Son bateau s’appelle « Le Crabe sans Pitié».

Avec son équipage elle parcourt les mers depuis quelques mois déjà, à la recherche d’une île au trésor et ça aide bien à expliquer les moments de fatigue/combat.

A partir de 3 ans – Maman est malade – Editions Du Hêtre

Marea, 10 ans, doit écrire un journal comme devoir de vacances, elle choisit d’y raconter la vie de famille et l’épreuve qu’ils ont traversé ensemble : la maladie, le cancer de leur maman. “Une histoire pleine de moments d’angoisses et d’incertitudes, une histoire qui a laissé des blessures, des cicatrices et en même temps une histoire qui mêle l’amour, l’espoir et un rayon d’envie de vivre.”

A partir de 3 ans – Grand arbre est malade – Editions Image Publique

Grand Arbre est malade raconte l’histoire de Frimousse. Dans son monde, Grand Arbre est un être fort important. Grand Arbre pourrait être maman, papa ou toute autre personne avec qui l’enfant a un lien affectif. Mais Grand Arbre est envahi par des vers, une maladie qui exige un traitement fort sévère. La vie de Grand Arbre et Frimousse en sera complètement bouleversée. L’imaginaire s’alimente de la réalité du cancer et de son traitement. Intervention chirurgicale, chimiothérapie, rayons, pertes de cheveux, tout s’y retrouve. Frimousse passe par une multitude d’émotions : tristesse, tendresse, colère, peur, espoir.

5 ans – La maman de Léon est malade – Editions Lulu.com

Ce livre raconte l’histoire de Léon, un petit girafon dont la maman souffre d’un cancer. De la découverte de la maladie, à la guérison en passant par les traitements qui feront tomber les taches de sa maman, le lecteur suit Léon à travers un texte simple mais réaliste et des planches colorées et ludiques pour compenser la charge émotionnelle du sujet. Comment parler de la maladie aux enfants ? Cette question, fréquemment posée par les parents, les laisse souvent forts désarmés alors même qu’ils s’avèrent souvent être, de par leur proximité affective avec leur(s) enfant(s), les interlocuteurs les plus à même d’accueillir les questionnements et inquiétudes. Souvent tiraillés entre un souci de protection de l’enfant et un souhait de l’informer, les parents se retrouvent fréquemment en recherche de conseils et d’aides. Ce livre a été pensé pour offrir un support ludique à ces parents déjà fragilisés par une situation médicale angoissante.

A partir de 3 ans – Quand une personne que tu aimes à un cancer – Editions du Signe

Ce livre aidera les enfants à faire face à l’apparition d’un cancer dans leur vie avec comme objectif de susciter un moment de tendresse et de partage favorisant le lien et les échanges avec l’enfant. Ce livre est conseillé dès 18 mois, jusqu’à 5 ans.

12 ans – Une histoire de cancer qui finit bien – Editions de la Pastèque

Une jeune fille de 15 ans a rendez-vous chez le docteur et va savoir si elle va vivre ou non. Elle nous raconte son combat et celui de son entourage contre la maladie, une leucémie depuis ses 10 ans.

Je m’imagine tout ce qui me manquera si on m’annonce que je vais mourir : ma mère, mon père, ma sœur, les biscuits, certaines émissions de télé dont je ne pourrai voir la Finale, les jujubes en Forme de dinosaures qui sont un peu surets, mais pas tout à fait surets, mes cours d’histoire, marcher dehors quand il fait beau, l’odeur de l’automne, le ciel étoilé un soir de pleine lune, mes grands-parents, la lasagne de mon grand-père, embrasser Victor… Voici une histoire de cancer qui finit bien. Pour donner de l’espoir.

A partir de 12 ans – Quelques minutes après minuit – Editions Gallimard

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour : sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante

Le récit aborde le sujet de la maladie et la perte d’un être cher avec tact et délicatesse, très bien imagé par le monstre, la colère, l’espoir et la résignation sont en fait le vrai sujet du livre, ou comment aborder le deuil avec un pré adolescent.

A partir de 12 ans – Ma mère, le crabe et moi – Editions Rouergue

Tania, 14 ans et demi, vit seule avec sa mère, dans un village du Puy de Dôme. Vie tranquille, trop tranquille, depuis que ses parents ont divorcé et que son frère aîné est parti faire une école de sous-officiers. Mais l’annonce du cancer du sein de la mère va brutalement les projeter dans un monde plus instable et angoissant… Sur ce sujet a priori difficile et peu traité en littérature jeunesse, Anne Percin sait se tenir sur deux fronts : celui du plus grand réalisme, dans le traitement de la maladie et ses effets, celui du regard sensible et souvent plein d’humour porté sur cette mère et sa fille devenues des combattantes. Car, en parallèle, Tania n’oublie pas de devenir une championne de cross… et de tomber amoureuse !

Pour les ados – Ne t’inquiète pas pour moi – Editions Le Livre de Poche

« Bonne chance pour ton contrôle aujourd’hui, ma chérie. Désolée de ne pas être là pour le petit déj’. La cage de Jeannot a besoin d’être nettoyée. À ce soir. Bises, Maman. P.-S. : N’oublie pas ta clé ! »

Une correspondance par Post-it interposés sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime…

Un livre indispensable aux mères comme aux filles

Pour les grands ados et les adultes – J’peux pas, j’ai chimio – Editions Marabulles

« Après un examen de routine, une femme découvre qu’elle a un cancer. Elle va passer par toutes les phases d’acceptation pour combattre vaillamment cette maladie qui en effraie plus d’un. Accompagnée de sa meilleure amie, son mari, elle va devoir affronter ses propres peurs et faire face aux réactions diverses et variées de l’entourage. Cet album est résolument positif. Il donne des clés de compréhension au malade et à ses proches, sur le ton de l’humour avec une grande dose de bienveillance. « Cette femme va vivre son parcours de la combattante, les étapes, les embûches, évoquer le travail du personnel soignant, les longues heures d’attente, la solitude, la peur… L’héroïne veut mettre toutes les chances de son côté pour s’en sortir, elle testera tout ce qui est possible. C’est aussi une histoire qui finit bien, celle d’un cancer qui est éradiqué. J’peux pas j’ai chimio, rationalise ce qu’est le cancer grâce à l’expérience unique de nos auteures, Camille et Alexandra. Elles souhaitent faire passer un message optimiste et décalé pour aider les patients et leurs proches à garder moral et sérénité qui sont les meilleures armes pour une lutte efficace contre cet ennemi ! Cet album devrait être remboursé par la sécurité sociale ! »

Pour les grands ados et les adultes – La guerre des tétons – Editions Michel Lafon

« Cancer du sein » : à l’annonce du terrible diagnostic en février 2014, Lili n’a que vingt-neuf ans. Loin de se laisser abattre, la jeune femme décide de mettre à profit ses compétences de graphiste pour créer un blog et y raconter son combat contre la maladie sous forme de dessins humoristiques. Sa tumeur, elle va l’appeler Günther, et un véritable ” massacre orchestré ” est mis au point pour l’éradiquer.

Sur la toile, l’énergique et décomplexée Lili aborde tous les aspects de son nouveau quotidien pour mieux l’exorciser : de sa découverte de la maladie aux réactions de son entourage, de ses interactions avec le milieu médical à ses astuces toutes personnelles. Examens, traitements, symptômes, génétique, mais aussi féminité, hygiène de vie et relations humaines : tout est décortiqué avec autodérision dans le seul but d’informer sans dramatiser… et surtout sans banaliser.

Reprenant les posts du blog à succès et des illustrations inédites, Invasion, premier tome raconte l’histoire de Lili jusqu’à son opération du sein.

Deux autres tomes ont suivi

La guerre des tétons – tome 2 Extermination

La guerre des tétons – tome 3 Mutation

Pour les adultes – Un cancer pas si grave – Editions Pocket

Il y a l’annonce de la maladie et les traitements. Mais Géraldine Dormoy raconte aussi l’évolution de son rapport au monde. Apprendre à ne rien faire, accepter ses sensations, se recentrer sur l’essentiel : voilà sa mission. Douze mois d’un journal intime riche d’enseignements pour toutes et tous, malades ou bien portants. Géraldine Dormoy-Tungate, journaliste et blogueuse de la première heure, raconte le cancer du sein de l’intérieur, en 12 mois, dans un journal intime riche d’enseignements pour toutes et tous, malades ou bien portants. Bien sûr, il y a l’annonce et les traitements. Mais elle raconte aussi l’évolution de son rapport à son apparence, à la mode, qui remplissait jusqu’alors sa vie professionnelle, à l’argent, à sa sexualité, à son alimentation… Elle repense de grands pans de sa vie et apprend à ne rien faire, accepter ses sensations, et donne des pistes utiles à tous pour se recentrer sur l’essentiel. Un ouvrage de journalisme embarqué, mais aussi un véritable manuel inspirant pour effectuer son grand ménage intérieur

Pour les adultes – Maligne – Editions Payot

“Une actrice merveilleuse, d’une vitalité inouïe. Cette toute jeune comédienne a écrit et joue un chef d’œuvre absolu” (Daniel Pennac). Quand on a 27 ans et qu’on apprend qu’on a une boule de 6 centimètres dans le sein gauche, forcément on a peur. Et puis on se bagarre. Et on pleure. Et on en rit… Mis en scène par Morgan Perez (avec les voix de Jeanne Arènes, Romane Bohringer, François Morel, Olivier Saladin, Dominique Valladié), joué à Paris et à Avignon (Off), ce récit n’est pas celui d’une “cancéreuse”, mais le récit d’une étrange cohabitation : cohabitation de la vie incarnée, exultante, enthousiaste, et de la mort qui se tapit. Noémie Caillault raconte tout cela, avec ses mots, sa sincérité, sa fragilité. Et ses éclats de rire.

Pour les adultes – Mad’ame est servie – Editions Sydney Laurent

Parenthèse d’une quarantenaire qui, au travers d’un cancer du sein, va découvrir son potentiel, ses failles et ses faiblesses. Avant elle était hypocondriaque, mais ça, c’était avant ! Car après l’annonce plus rien n’est comme avant et ne le redeviendra…

Mon panier

Votre panier est vide.

Voir mon panier

Continuer mes achats