Découvrez nos Box !

Aurélie Jean, Docteure en Sciences et Entrepreneure.

Crédit : Frédéric Monceau

Aurélie JEAN navigue depuis plus de 10 ans dans les sciences numériques dans l’ingénierie, la médecine, l’éducation, l’économie, la finance ou encore le journalisme. Après 9 ans passée aux USA dans des institutions telles que le Massachusetts Institute of Technology ou Bloomberg, Aurélie vit et travaille aujourd’hui entre les USA et la France où elle partage son temps entre le conseil en collaboration avec la société Altermind, la recherche et l’enseignement à l’Université. Aurélie est également senior advisor pour le Boston Consulting Group et mentor pour le Frontier Development Lab de la NASA. Elle contribue pour les médias Le Point, Elle International et Europe 1 sur des sujets scientifiques et technologiques. Aurélie est également collaborateur extérieur pour le Ministère de l’Éducation Nationale.

Comment expliquer à nos enfants en quoi les sciences sont utiles dans la vie ? Peut-on dire que les maths, la logique, amènent à comprendre plus tard l’information qui les entoure ?

Oui ! Les sciences permettent de comprendre notre monde ! Les mathématiques quant à elles permettent plus précisément de le comprendre à travers une description logique et “mathématique” des choses qui nous entourent… Les mathématiques sont une science qui servent aux autres sciences, à la biologie, la médecine, l’ingénierie, la physique ou encore l’économie et la sociologie. Les mathématiques permettent de décrire, modéliser, représenter logiquement un phénomène ou une situation. Les mathématiques sont d’une certaine manière la clé de nombreux problèmes !

Vous avez à cœur de rendre accessible les sciences ; quel est le but du storytelling dans son apprentissage ?

Le storytelling est le véhicule qui porte et permet la démocratisation des sciences. Je l’ai apprise aux US et en particulier au MIT. Par l’art de la narration on peut amener doucement un individu à comprendre des notions complexes, à travers des anecdotes, des faits historiques ou encore des références du quotidien. C’est un art qu’il faut valoriser encore et toujours dans le pays de Molière qui a tendance souvent à le bouder. L’art de la narration permet également à celui qui écoute, un moyen puissant pour mieux mémoriser la notion scientifique expliquée.

Dans vos messages, vous insistez sur le fait que les enfants doivent être curieux. Aujourd’hui nous avons l’impression que les jeunes consomment énormément de Big Data, de contenus de manière passive; comment les rendre plus actifs face à cette information et ainsi développer du sens critique ?

Il faut faire en sorte qu’ils posent des questions au lieu d’aller consommer de l’information sur une multitude de sujets dont il n’ont pas formellement exprimé de question. Je fais moi-même des efforts sur mes modes de consommation (rires…). La curiosité se construit et s’exprime à travers les questions qu’on pose et qu’on SE pose. Savoir poser une question et formuler un problème sont aussi d’excellents vecteurs de construction de l’esprit critique.

Avec le confinement, nous avons vu l’importance de développer les cours à distance. Ceux-ci permettent également de démocratiser l’éducation, d’enrichir les enseignements en permettant aux étudiants de suivre des formations du monde entier ; pensez-vous que l’éducation doit faire un bond en avant sur ce sujet ?

L’éducation dans l’enseignement supérieur et dans certains pays, a déjà fait un bond dans la construction intelligente et intelligible de contenus à distance, en live ou en mode enregistré depuis plus de 10 ans. Le confinement a été une sorte d’accélérateur d’adoption de ces méthodes et de création de contenus. Beaucoup de professeurs, même dans le primaire et le secondaire, garderont sûrement dans leurs enseignements de nombreuses méthodes acquises pendant ce confinement.

Est-ce que les matières que les enfants apprennent aujourd’hui doivent évoluer ? Par exemple avec le traducteur automatique, est-il nécessaire de continuer à enseigner l’anglais ? Est-il nécessaire de commencer à enseigner les sciences dès le primaire ? Faut-il que nos enfants apprennent à coder ?

Oui apprendre l’anglais permet beaucoup de choses! Avons nous arrêté d’apprendre a compter alors que nous avons des calculatrices à portée de main (dans nos téléphones portables)? Apprendre une langue permet de mieux comprendre sa propre langue, ou encore d’améliorer sa plasticité cérébrale. De plus, parler directement avec une personne dans sa langue, sans passer par un traducteur automatique, permet sûrement de capturer des émotions incapturables par la seule présence d’un intermédiaire même le plus efficace.

Doit-on voir l’IA comme un monstre pour nos enfants ou au contraire deviendra-t-elle indispensable pour eux et leur permettra d’avoir du temps pour développer davantage les relations humaines, l’empathie notamment ?

L’IA n’est pas un monstre, ce sont ceux qui l’utilisent à mauvais escient qui sont les monstres. L’IA peut faire de belles choses (comprendre les maladies, aider les personnes dépendantes, personnaliser l’apprentissage…) comme les plus mauvaises (manipulation d’opinion, captologie extrême de notre attention…). Il faut comprendre ce qu’est l’IA, ce qu’elle sera peut-être un jour et ce qu’elle ne sera sûrement jamais. Cela permet de s’éloigner de la passion pour raisonner justement.

A quoi sert pour vous l’apprentissage de la prise de parole en public ?

À construire sa pensée, à la structurer et à apprendre à argumenter. Elle permet également de construire sa confiance. C’est un art et un outil puissant d’ascenseur social.

Quels sont les livres qui vous ont marquée petite ou adolescente ? Pouvez-vous nous en parler ?

Alice au pays des Merveilles et Le Petit Prince (que je relis chaque année). Je me reconnaissais beaucoup chez Alice, sa curiosité, son audace et cette sorte d’insolence dans son côté rebelle, me plaisait beaucoup. Le Petit Prince est pour moi un livre d’une grande profondeur, pour apprendre à accepter l’autre dans ses différences, à vivre ensemble, et à accepter de ne pas savoir… Je conseille à tout le monde de le relire car on comprend des choses différentes à chaque lecture en fonction de ce que nous avons nous-mêmes vécu.

Avez-vous des comptes YouTube et/ou Instagram qui parlent de sciences à nous conseiller et qui pourraient intéresser les adolescents d’aujourd’hui ?

Il y a énormément de comptes ! En IA je conseille le compte YouTube de mon ami, ingénieur en IA et vulgarisateur, Anis Ayari. Je conseille également les contenus de Mickaël Launay en mathématiques et de Maureen Laroche en biologie… et encore plein d’autres !

Mon panier

Votre panier est vide.

Voir mon panier

Continuer mes achats